Série E2RT | Que sont-ils devenus?

« Être meilleurs que la concurrence et grandir avec ses clients »

Quand on adopte un nom d’entreprise comme Les Prétentieux et un slogan comme « Oser.Déranger. » c’est évident que l’on n’a nullement l’intention d’évoluer dans l’anonymat.

«Nous cherchions un nom qui dérangerait, un nom qui ferait que l’on allait se souvenir de nous et qui marquerait l’imaginaire», d’expliquer Charles Morin et Joannie Gagnon, deux jeunes entrepreneurs dans la mi-vingtaine qui n’avaient d’autre ambition que de devenir meilleurs que la concurrence dans une sphère d’activités très compétitive. «Vorace même», ajoutera Charles Morin.
Le nom de leur entreprise leur aurait même valu d’être choisis par certains clients !

Études secondaires à la Polyvalente de Black Lake, études en Arts et Lettres au Cégep de Thetford, baccalauréat en communications à l’UQTR certificat en réalisation audionumérique à l’Université Laval ont marqué le cheminement de Joannie Gagnon. Membre du groupe musical féminin Unwanted pendant près de 4 ans, elle a même présidé au lancement d’un CD ne comptant que des compositions originales du groupe.

Études secondaires à la Polyvalente de Thetford Mines, études en gestion de commerces au Collège Garneau, emploi de technicien marketing chez Hardi Production en France, études en design et design industriel aux universités de Montréal et Laval et certificat en marketing à Laval constituent le parcours de Charles Morin.

Ce sont ces expériences qui les ont menés à lancer leur propre entreprise, une agence créative qui connaît un développement intéressant. «Une belle aventure jusqu’à maintenant moyennant certains sacrifices», affirment-ils.
Incidemment, après 3 ans d’existence, Les Prétentieux fournissent du travail à 7 personnes à temps plein et font appel à 10 pigistes. L’entreprise vient d’ouvrir une seconde place d’affaires à Lévis. Elle compte au nombre de ses clients des entreprises aussi prestigieuses que Techno Pieux, le Mouvement Desjardins, les marques de Sports Québec dont les Jeux du Québec, la chaîne Vivaco groupe coopératifRouthier Électricien et Le Rouge Poisson.

Rencontre et flexibilité
L’idée initiale de lancer cette agence créative est née en l’Espace Entrepreneuriat Région de Thetford. «E2RT nous a servi de lieu de rencontre et a été en quelque sorte l’élément déclencheur. De plus, alors que nous ne disposions pas d’argent, E2RT nous a offert la flexibilité pour permettre le cheminement de l’entreprise. Nous étions en mode essai/erreur et E2RT nous a accommodés souvent. Nous avons même changé de bureau trois fois !», de raconter Charles Morin.

«C’est comme si, lors d’une course, on partait avec deux mètres d’avance», d’imager ce dernier. «E2RT nous a permis de se donner de la crédibilité. On a eu la chance de pouvoir compter sur eux.»

En septembre 2015, Les Prétentieux étaient les premiers à s’installer à E2RT. Ils ont aussi été les premiers à en sortir et à voler de leurs propres ailes un peu moins d’un an plus tard.
En un an, ils ont doublé le nombre de leurs employés. S’il n’en tient qu’à Joannie, ils seront 30 avant qu’elle et Charles atteignent la trentaine (en âge). «Les agences créatives en région sont rares.»

«On vend de la matière grise. On s’endort en pensant à ce que l’on pourrait proposer à nos clients. Ce sont eux qui nous permettent de grandir lorsqu’un lien de confiance est établi.»
Stratégie, design, production, image de marque, campagne télé, voilà de quoi se nourrissent ces graphistes, designers graphistes, spécialistes en marketing et directeurs de compte.

Outre Espace entrepreneuriat région Thetford (E2RT), Les Prétentieux ont pu compter sur des mentors exceptionnels en Bernard Paquet de Cossette et Jean-Sébastien Grenier de Raymond Chabot Grant Thornton.